Le chien Cavalier King Charles, quelles sont ses caractéristiques ?

Le Cavalier King Charles Spaniel est un petit chien originaire de Grande Bretagne. Pour connaître ses caractéristiques, il faut se rapporter au standard F.C.I. n°136. Le Cavalier King Charles fait partie du groupe n°9 correspondant aux chiens d’agrément et de compagnie ainsi que de la lignée des épagneuls anglais d’agrément.

Ce chien est gracieux et possède une expression douce qui saura faire chavirer votre coeur. Lorsqu’il se déplace, il a une allure dégagée, élégante et gracile (ce qui est incontestablement une marque de ses origines princières). Cette démarche harmonieuse n’est pas entamée par la lourdeur de son poids - il ne pèse en effet qu’entre 5,4 et 8 kg.

Sa robe est soyeuse à franges et ses poils sont longs et sans boucles (même s’il est admis une légère ondulation). Elle peut être de 4 couleurs différentes : noir et feu, rubis (d’une seule couleur feu), blenheim (feu et blanc) et tricolore (noir et blanc, la couleur feu ne rehaussant que certaines parties).

Le Cavalier King Charles se différencie du King Charles même s’ils appartiennent tous les deux à la famille des spaniels et qu’ils arborent les mêmes couleurs de robe. Pourtant, le King Charles est plus petit que son cousin et possède un crâne en forme de dôme, un nez court retroussé ainsi qu’une face plate. Cette face plus aplatie rend cette race de chien un peu plus sensible à la chaleur. Au contraire, le Cavalier King Charles a une tête presque plate entre les oreilles avec un museau court et droit.

Cette différenciation est héritée de l’histoire et des préférences successives des possesseurs de King Charles. Le possesseur le plus connu est Charles II d’Angleterre, qui régna au XVIIe siècle. Il vouait une telle passion à ses petits compagnons que la Cour de l’époque les surnomma les King Charles, en l’honneur de leur illustre possesseur. Ce dernier a par ailleurs ordonné plusieurs tableaux pour lesquels il prit la pose avec ses chiens. On a donc une « photo » du King Charles de l’époque. Puis la mode est passée au pékinois et aux carlins et le King Charles a dû s’adapter en arborant un nez plat.

Dans les années 20, l’américain Roswell Eldridge fut horrifié de ne trouver qu’une seule variété d’épagneuls nains (celle arborant un nez plat). En 1926, il décida d’offrir un prix de 25 livres via l’exposition Crufts pour la personne qui saurait recréer le type ancien d’épagneuls nains. Il accompagna son voeu d’une toile de Sir Edwin Landseer « The Cavalier’s Pets ». La race fut recréée à partir de celle de son cousin au nez aplati. Il a été décidé d’appeler ce type ancien d’épagneuls nains « Cavaliers King Charles » en hommage au tableau utilisé pour les recherches. Cette dénomination est rendue officielle en 1945 par le Kennel Club. C’est ainsi que cohabitent les chiens Cavaliers King Charles et les King Charles.


The Cavalier's pets

Quel est le caractère du chien Cavalier King Charles ?

Ce sont les maîtres de Cavaliers King Charles qui décrivent le mieux le caractère et les habitudes de leur petit compagnon. Si vous souhaitez un chien de garde, vaut mieux s’abstenir car pour beaucoup, le Cavalier King Charles est «une vraie merveille», «un amour de chien» et «un bon compagnon». Ses maîtres ne se lassent jamais de ses léchouilles, de sa façon de se blottir contre eux pour avoir un câlin quand ils sont assis sur le canapé, de la fête qu’il leur fait quand ils rentrent à la maison, de son enthousiasme pour les sorties et de sa joie de vivre très communicative. Le petit signe caractéristique qui montre que sa joie est très importante est la queue que le Cavalier King Charles fait tournoyer comme un ventilateur.

Au XVIe et XVIIe siècles, le Cavalier King Charles était considéré comme un chien de réconfort et les médecins n’hésitaient pas à prescrire à leurs patients des contacts avec lui afin de soigner tous types de maux. Le roi Charles II d’Angleterre ne se déplaçait jamais sans ses chiens qui suivaient leur illustre maître jusque dans le Parlement. Une autre démonstration forte de la fidélité du Cavalier King Charles vis-à-vis de son maître est le chien de Marie Stuart, reine d’Écosse, qui a connu un destin tragique (elle a été décapitée le 8 février 1587). Certains racontent que son petit épagneul l’a suivie sur l’échafaud et s’est retrouvé dans ses jupes. Inconsolable, il se laissa mourir deux jours plus tard.

Il est un fait que le Cavalier King Charles ne se lasse pas de son maître et reste toujours à ses côtés. Le Cavalier King Charles est dévoué et attaché à ses maîtres. Il aime passer du temps avec eux et il reste attentif à tous leurs déplacements. On peut dire que ce chien est un « vrai pot de colle » : il peut même vous suivre jusqu’aux toilettes ! Alors faites attention et n’oubliez pas de fermer la porte :)

Cavalier blenheim
La deuxième grande qualité du Cavalier King Charles est qu’il sait s’adapter à toutes situations. Il dispose d’une grande capacité d’adaptation et de souplesse. Il sait se montrer calme quand il le faut (si son maître est occupé ou dort). Dans ce cas, il peut même devenir transparent, comme s’il n’était pas présent. Il ne fait aucun bruit (on entend parfois un petit ronflement qui peut ponctuer le silence et indiquer qu’il se repose :)

Le Cavalier King Charles est aussi très sportif et aime solliciter ses maîtres pour jouer avec eux ou avec les enfants. Le Cavalier King Charles est un gentil chien avec les enfants, amical, gai, très doux, extraverti, sociable et non agressif. La cohabitation avec les enfants et les autres animaux de compagnie se passe ainsi sans difficultés (il faut tout de même penser à prévoir un petit temps d’adaptation à la nouvelle situation). Sa gentillesse avec les humains et ses congénères est loin d’être une légende ! Par ailleurs, ce chien adore les promenades et sait voyager en voiture.

Peu aboyeur, il peut vivre en ville et en appartement à la condition de ne pas rester seul toute une journée, la solitude étant une grande souffrance pour lui vu son attachement pour ses maîtres. Si vous êtes absent 8 heures d’affilées et si vous n’avez personne qui puisse venir chez vous au moins pour faire une coupure dans la journée, le Cavalier King Charles n’est pas fait pour vous.

Quels sont les principes de base d’une bonne éducation pour le Cavalier King Charles ?

Pensez à prévoir des temps de complicité entre maître et chien. Vous pouvez pratiquer un sport comme l’agility. Ce sport convient parfaitement au Cavalier King Charles car il va canaliser son énergie. Par ailleurs, il apprend très vite à sauter et à contourner des obstacles, car très attentif à faire plaisir à son maître pour recevoir des friandises (le Cavalier est très gourmand !)

L’éducation du Cavalier King Charles se fait en douceur. C’est un chien « éponge » qui ressent toutes vos émotions (tristesse et joie) et rectifiera son comportement en fonction de votre satisfaction. Gare au possible hyper-attachement et à la séparation (même quelques heures) qui peut être difficile à vivre pour le Cavalier King Charles !

Agility
Par contre, il faut savoir tenir un cap et ne pas tout lui laisser passer. Avec sa bonne bouille et ses yeux doux, il attire spontanément la sympathie et les caresses mais peut facilement empiéter sur le territoire de son maître et profiter de ses faiblesses pour dépasser les limites fixées. Il ne faut pas hésiter à faire savoir son refus par un « non » catégorique d’une voix ferme.

Le Cavalier King Charles est facile à éduquer : il est intelligent et sait s’adapter aux mots que vous employez. Il faut de la patience et de la persévérance : il se laisse facilement distraire et peut oublier l’ordre donné. Vous êtes au parc par exemple. Vous l’appelez au pied mais il ne vous écoute pas, il a vu un oiseau et lui court après (il faut savoir que le Cavalier King Charles était une race utilisée pour la chasse et il a gardé comme instinct de chasseur le souhait de faire peur aux oiseaux et aux animaux volants). Ne criez pas, appelez-le trois fois par son prénom d’une voix ferme et il reviendra au pied.

En conclusion : il ne faut pas hésiter à prendre un chiot Cavalier King Charles comme première expérience avec un chien mais il faut l’adopter en connaissance de cause. Prenez soin de lui et donnez-lui beaucoup d’amour, il saura vous le rendre au centuple !

Je souhaite acheter un chiot Cavalier King Charles, à qui m’adresser ?

Pour adopter ou acheter un chiot Cavalier King Charles, vous avez le choix entre plusieurs possibilités. Vous pouvez répondre à une petite annonce sur Internet ou papier ou vous adresser à :
- un refuge
- une animalerie
- un propriétaire particulier
- un éleveur
- ou encore recueillir un chien abandonné dans la rue.

Suivant la solution que vous envisagez, il est nécessaire de vous poser les bonnes questions, de vous informer et de prêter une attention particulière aux conditions de vie du chiot ou du chien. Le Cavalier King Charles étant une race très plébiscitée, il peut arriver que certaines personnes soient peu scrupuleuses.

Il ne faut pas oublier qu’un chien reste considéré par le Code civil comme un bien meuble, même si récemment l’action de la Fondation 30 Millions d’amis a permis une évolution de son statut juridique : « Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens corporels.»

Ce nouveau statut ne protège pas plus les animaux des abus dont ils peuvent être victimes et permet aux animaleries d’acheter des chiens et de les revendre comme n’importe quel autre produit.

Cavalier blenheim
Si vous souhaitez vous tourner vers une animalerie pour choisir votre Cavalier King Charles, il est conseillé de vous renseigner autant que possible sur l’origine des chiots, leur santé, leur transport… et demander à voir tous les documents officiels en original car il existe un vrai trafic d’animaux provenant surtout d’Europe de l’Est. Il faut savoir que ces chiens sont transportés par camion dans des box surpeuplés, sont enlevés très tôt de leur mère, sont sous alimentés et carencés, présentent souvent des problèmes de croissance, ont une santé fragile…

Au vu de ces conditions d’élevage et de transport, les chiens développent souvent des maladies rares, de l’anxiété, des comportements anti-sociaux… Il vous faudra beaucoup de patience pour que ce chiot s’adapte à son nouveau cadre de vie et retrouve une bonne santé.

Au contraire, les propriétaires particuliers sont souvent amateurs et n’ont pas forcément évalué toutes les conséquences liées à une portée, surtout financières car élever une portée de chiots Cavaliers King Charles peut coûter cher, surtout en frais de vétérinaire et en médicaments. Certains font des mélanges de race et n’ont pas conscience que ces croisements peuvent nuire au standard et à la protection de la race (il ne faut pas oublier que le Cavalier King Charles a failli disparaître !).

Si vous souhaitez vous tourner vers un élevage de chien, osez poser toutes vos questions et rendez-vous sur place pour faire la différence entre les faux éleveurs et les bons éleveurs. Certains professionnels pratiquent la tromperie en faisant croire aux visiteurs qu’ils élèvent eux-mêmes les chiots en présentant la maman alors que ces chiots ont été importés.

Les indices sont souvent présents mais il est difficile de résister à la gentille petite bouille d’un chiot. Si vous voyez que l’éleveur présente de nombreuses races, que les chiens et chiots sont enfermés dans des box sans protection contre le soleil ou la pluie et que les prix sont alléchants, méfiez-vous ! Le prix d’appel peut être séduisant, mais au vu des informations cachées concernant la vie des chiots, il y a souvent un coût caché, notamment en frais vétérinaires.

Je souhaite acheter un chiot auprès d’un élevage de Cavaliers King Charles, à quoi dois-je faire attention et quel est le prix d'un chiot Cavalier King Charles ?

Le Cavalier King Charles est un chien très sensible que de mauvaises conditions d’élevage peuvent perturber. Il est utile de vous rendre sur place pour vérifier l’environnement dans lequel vit le chiot et s’assurer du sérieux de l’éleveur. Intéressez-vous aux conditions de vie du chiot, s’il a un espace pour gambader, un endroit pour se reposer, des jouets… Demandez également à voir les parents du chiot (au moins la mère car elle doit être présente à l’élevage, le mâle pouvant provenir d’un autre élevage et n’ayant effectué que la saillie).

Chiots cavaliers
Les éleveurs sérieux aiment souvent partager leur passion pour les chiens et en particulier pour le Cavalier King Charles.

Ils suivent toutes les prescriptions édictées par la réglementation et leur club de référence (pour le Cavalier, le Club des épagneuls nains anglais) afin que les aptitudes naturelles de la race pour la compagnie soient conservées et que le standard du Cavalier relayé par la Société centrale canine soit préservé.

Les éleveurs sérieux et passionnés accompagnent les personnes dans leur choix et dans leur projet d’adopter un chien ou un chiot, car une telle décision est importante et peut avoir des conséquences sur l’organisation de la vie familiale. Dès l’achat ou l’adoption d’un Cavalier King Charles, l’éleveur consciencieux assure en général un suivi, reste disponible et vous donne des conseils pour favoriser l’adaptation du chiot à son nouvel environnement. Certains élevages sont même présents sur les réseaux sociaux comme Facebook ou sur les forums afin de garder des liens avec les chiots adoptés.

N’hésitez pas à poser toutes vos questions et à vous intéresser au travail des éleveurs. Pensez également à demander des garanties quant à la santé des parents reproducteurs et des chiots comme les certificats de santé, du suivi vétérinaire, de vaccinations obligatoires, les tests spécifiques à la race, le pedigree des parents, le choix de l’alimentation… Pour les Cavaliers King Charles, les clubs recommandent que les reproducteurs soient testés pour les tares cardiaques dès l’âge de 18-24 mois, pour les tares oculaires et les rotules.

Un éleveur sérieux, qui est compétent et suit toutes les prescriptions légales et réglementaires ainsi que les recommandations liées à la préservation de la race, est un éleveur déclaré. Il détient un certificat de capacité (document indispensable pour avoir le droit de fonder un élevage et attestant des compétences spécifiques liées aux bien-être et au développement des chiens) et un numéro d’identification unique (SIRET), paie des cotisations obligatoires auprès de la Mutuelle de santé agricole (MSA) et des impôts/taxes (déclaration auprès des services fiscaux compétents) et il est déclaré auprès de la direction des services vétérinaires.

Un éleveur qui promeut la protection de la race et qui aide à éradiquer les tares spécifiques des lignées, respectera les règles pour que ses reproducteurs et ses chiots soient inscrits au Livre des origines françaises (LOF). Cette inscription signifie que les reproducteurs sont des chiens de race et respectent les critères imposés par le standard de la race, ce qui est une bonne chose pour une confirmation ultérieure.

En conclusion, bien élever les chiots Cavaliers King Charles pour qu’il s’épanouissent dans de bonnes conditions, c’est-à-dire en respectant toutes les règles, a un prix. Ce prix est celui de la bonne santé du futur chiot (et des économies en frais vétérinaires ultérieurs). A vous de choisir entre prix et qualité !

Comment se déroule le toilettage du Cavalier King Charles ?

L’entretien du Cavalier King Charles n’est pas très contraignant. La seule difficulté est que vous n’arriverez pas à bout de la perte de ses poils. Le Cavalier perd ses poils et ne soyez pas étonné si vous devez nettoyer et passer l’aspirateur plusieurs fois par semaine (pour garder un intérieur impeccable) ou s’il reste des poils sur vos vêtements après avoir pris votre Cavalier King Charles dans les bras (pensez à avoir une brosse à portée de main, même dans la voiture). Si vous êtes extrêmement préoccupé par le nettoyage, s’abstenir !

Il est conseillé de procéder vous-même au toilettage de votre chien, surtout au début pour renforcer le lien et la complicité maître/chien et éviter le stress que peut générer cette activité. A l’âge d’un an, vous pourrez l’emmener dans un salon de toilettage sans aucune difficulté car votre Cavalier King Charles aura pris de bonnes habitudes.


Cavalier couché
 

Entretien de la fourrure

La première étape d’un toilettage est le brossage de la fourrure du Cavalier. Il est préconisé de s’atteler à cet exercice au minimum une fois par semaine (tous les jours c’est mieux) pour éviter la formation des noeuds sous les oreilles difficilement rattrapables et condamnés à être coupés. Utilisez une brosse en soie ou en sanglier (certains indiquent d’éviter les étrilles ou cardes, d’autres préconisent des les utiliser au début, à vous de juger) et finissez par un peigne d’acier très fin. Prenez également le temps de vérifier l’état physique de votre Cavalier King Charles et de détecter d’éventuels parasites.

La deuxième étape est le lavage à faire au moins une fois par mois en ville et tous les deux mois à la campagne (sauf si vous vous promenez souvent en forêt et que votre chien est en contact avec de la boue, vase, herbes…). Douchez votre chien à l’eau tiède et utilisez un shampooing adapté « spécial chien », souvent protéiné et au PH neutre pour la peau (proscrire ceux pour bébés ou humains qui sont trop agressifs pour les chiens). Faites attention à ne pas mettre de savon dans les yeux et lorsque vous procédez au rinçage à ne pas mettre d’eau dans les oreilles (les Cavaliers King Charles sont très sensibles des oreilles). Veillez à prendre le temps à enlever tout le savon.

Procédez ensuite au séchage des poils au sèche-cheveux pour que les poils restent lisses. Votre Cavalier King Charles s’habituera au bruit et à la chaleur de l’appareil. Si vous souhaitez un coiffage plus ébouriffée, laissez votre chiot/chien sécher à l’air libre à la condition que le temps soit chaud ou parfaitement sec. Veillez toutefois à bien sécher au préalable les parties sans poils et notamment le ventre afin d’éviter un coup de froid.

Concernant la coupe de la fourrure, les puristes affirment que les poils du Cavalier King Charles ne se coupent pas, sauf entre les pattes et les coussinets pour éviter que la terre et les petits cailloux se logent dans les poils et créent une gêne douloureuse pour le chien. Le principal est que votre chien ressemble à un Cavalier King Charles et ne soit pas amputé de ce qui le distingue. Coupez légèrement les poils autour des pieds mais gardez un aspect emplumé. Si les oreilles sont trop effilochées, coupez-les le plus bas possible pour égaliser et donner un bel aspect.

 

Entretien des ongles

Les ongles du Cavalier King Charles, qui a l’habitude de se promener sur un sol dur, se raccourcissent par eux-mêmes. Portez tout de même une attention particulière à l’ongle du pouce (ergot), qui a tendance à se recourber et peut provoquer des blessures ou gênes. Si vous trouvez que les ongles de votre Cavalier sont trop longs, coupez-les en utilisant un coupe-ongles spécial pour chien. Faites bien attention de ne couper que la partie blanche et de ne pas inciser la partie rose irriguée par le sang (veine digitée).

 

Entretien des oreilles

Les oreilles du Cavalier King Charles sont tombantes et traînent facilement au sol. Cela renforce sa sensibilité aux oreilles. Il peut développer des otites et garder accrocher à ses poils de nombreuses poussières et particules, dont les épillets (sorte de graminées qui s’accrochent aux poils des oreilles). Pour éviter que ces particules ou les tiques ne se logent à l’intérieur des oreilles, épilez à l’intérieur des oreilles et procédez à une vérification minutieuse des oreilles après une balade en forêt. Sinon, nettoyez au moins une fois par semaine les oreilles de votre Cavalier King Charles avec une lotion adaptée. Massez le conduit auditif de bas en haut pour le nettoyer et évacuer les éventuelles saletés. Surtout n’utilisez pas de coton tige car en cas de mouvements brusques de votre Cavalier, vous pourriez lui perforer le tympan.

 

Entretien des yeux

Les yeux du Cavalier King Charles larmoient beaucoup et sont très exposés aux poussières. Préférez les nettoyer tous les jours, en utilisant un coton différent imbibé de sérum physiologique, sans oublier de laver la base des yeux pour enlever toute la saleté coincée dans les poils. Il existe également des lotions pour enlever les tâches brunâtres provoquées par les nombreuses larmes des Cavaliers King Charles.

 

Entretien des dents

Les dents ne sont pas à négliger car le tartre peut s’installer rapidement et peut provoquer à terme un déchaussement des dents. Utilisez dès le plus jeune âge de votre Cavalier King Charles une brosse à dents et un dentifrice adapté pour les chiens. En plus de prévenir le tartre, le brossage favorise la bonne haleine de votre chien.

 

Entretien des glandes annales

Elles peuvent s’engorger et causer des abcès ou des irritations. Il faut contrôler les glandes anales et demander à votre vétérinaire de vous montrer comment les vider.